Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 17:29

Passe le temps,

  • Vous apprenez…

La subtile différence entre tenir une main et enchaîner une âme,

 

Vous apprenez…

Qu’aimer ne signifie pas peser,

Que la compagnie n’implique pas la sécurité,

 

Et commencez à comprendre…

Que les baisers ne sont pas des contrats,

Ni les présents des promesses,

Alors, vous commencez à accepter vos défaites la tête haute et les yeux grands ouverts avec la grâce d’une femme et non le chagrin d’un enfant.

 

Vous apprenez…

A construire vos chemins sur aujourd’hui, car le sol de demain et trop incertain pour y tirer des plans et tous les futurs ont tendance à s’écraser à mi-vol.

 

Puis, vous apprenez…

Que le soleil lui-même, en trop grande quantité, brûle,

Aussi, vous plantez vous-même votre jardin et décorez votre âme

Au lieu d’attendre que quelqu’un vous apporte des fleurs.

 

Et vous apprenez…

Qu’en réalité, vous êtes endurant,

Que vous êtes vraiment fort,

Que vous avez une réelle valeur.

 

Et Vous apprenez… apprenez… apprenez que…

Chaque deuil est un apprentissage…

 

 

 

 

j'adore  ce que j'ai decouvert sur ce site que je vous invite a consulter  precieusement :

 http://www.jevaisvousaider.com/

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 06:23

Il était une fois une veuve qui avait deux filles : l’aînée lui ressemblait si fort d’humeur et de visage, que, qui la voyait, voyait la mère. Elles étaient toutes deux si désagréables et si orgueilleuses, qu’on ne pouvait vivre avec elles. La cadette, qui était le vrai portrait de son père pour la douceur et l’honnêteté, était avec cela une des plus belles filles qu’on eût su voir. Comme on aime naturellement son semblable, cette mère était folle de sa fille aînée, et, en même temps avait une aversion effroyable pour la cadette. Elle la faisait manger à la cuisine et travailler sans cesse. Il fallait, entre autres choses, que cette pauvre enfant allât, deux fois le jour, puiser de l’eau à une grande demi-lieue du logis, et qu’elle rapportât plein une grande cruche. Un jour qu’elle était à cette fontaine, il vint à elle une pauvre femme qui lui pria de lui donner à boire. -" Oui-dà, ma bonne mère, " dit cette belle fille ; et, rinçant aussitôt sa cruche, elle puisa de l’eau au plus bel endroit de la fontaine et la lui présenta, soutenant toujours la cruche, afin qu’elle bût plus aisément. La bonne femme, ayant bu, lui dit : " Vous êtes si belle, si bonne et si honnête, que je ne puis m’empêcher de vous faire un don ; car c’était une fée qui avait pris le forme d’une pauvre femme de village, pour voir jusqu’où irait l’honnêteté de cette jeune fille. Je vous donne pour don, poursuivit la fée, qu’à chaque parole que vous direz, il vous sortira de la bouche ou une fleur, ou une pierre précieuse. " Lorsque cette belle fille arriva au logis, sa mère la gronda de revenir si tard de la fontaine. " Je vous demande pardon, ma mère, dit cette pauvre fille, d’avoir tardé si longtemps " ; et, en disant ces mots, il lui sortit de la bouche deux roses, deux perles et deux gros diamants. " Que vois-je là ! dit sa mère toute étonnée ; je crois qu’il lui sort de la bouche des perles et des diamants. D’où vient cela, ma fille ? (Ce fut là la première fois qu’elle l’appela sa fille.) La pauvre enfant lui raconta naïvement tout ce qui lui était arrivé, non sans jeter une infinité de diamants. " Vraiment, dit la mère, il faut que j’y envoie ma fille. Tenez, Fanchon, voyez ce qui sort de la bouche de votre sœur quand elle parle ; ne seriez-vous pas bien aise d’avoir le même don ? Vous n’avez qu’à aller puiser de l’eau à la fontaine, et, quand une pauvre femme vous demandera à boire, lui en donner bien honnêtement. - Il me ferait beau voir, répondit la brutale, aller à la fontaine ! - Je veux que vous y alliez, reprit la mère, et tout à l’heure. " Elle y alla, mais toujours en grondant. Elle prit le plus beau flacon d’argent qui fut au logis. Elle ne fut pas plus tôt arrivée à la fontaine, qu’elle vit sortir du bois une dame magnifiquement vêtue, qui vint lui demander à boire. C’était la même fée qui avait apparu à sa sœur, mais qui avait pris l’air et les habits d’une princesse, pour voir jusqu’où irait la malhonnêteté de cette fille. " Est-ce que je suis ici venue, lui dit cette brutale orgueilleuse, pour vous donner à boire ? Justement j’ai apporté un flacon d’argent tout exprès pour donner à boire à Madame ! J’en suis d’avis : buvez à même si vous voulez. - Vous n’êtes guère honnête, reprit la fée, sans se mettre en colère. Eh bien ! puisque vous êtes si peu obligeante, je vous donne pour don qu’à chaque parole que vous direz, il vous sortira de la bouche ou un serpent, ou un crapaud. " D’abord que sa mère l’aperçut, elle lui cria : " Eh bien ! ma fille ! - Eh bien ! ma mère ! lui répondit la brutale, en jetant deux vipères et deux crapauds. - O ciel, s’écria la mère, que vois-je là ? C’est sa sœur qui est en cause : elle me le paiera " ; et aussitôt elle courut pour la battre. La pauvre enfant s’enfuit et alla se sauver dans la forêt prochaine. Le fils du roi, qui revenait de la chasse, al rencontra et, la voyant si belle, lui demanda ce qu’elle faisait là toute seule et ce qu’elle avait à pleurer ! " Hélas, Monsieur, c’est ma mère qui m’a chassée du logis. " Le fils du roi, qui vit sortir de sa bouche cinq ou six perles et autant de diamants, lui pria de lui dire d’où cela lui venait. Elle lui conta toute son aventure. Le fils du roi en devint amoureux ; et, considérant qu’un tel don valait mieux que tout ce qu’on pouvait donner en mariage à une autre, l’emmena au palais du roi son père, où il l’épousa. Pour sa sœur, elle se fit tant haïr, que sa propre mère la chassa de chez elle ; et la malheureuse, après avoir bien couru sans trouver personne qui voulut la recevoir, alla mourir au coin d’un bois

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 06:21

A la minute où vous vous surprenez à avoir une pensée négative,  
rejetez-la instantanément. Ne vous attardez pas à considérer votre  
erreur, cessez immédiatement d'y penser et occupez votre esprit avec  
une pensée constructive ; vous serez surpris de constater combien de  
difficultés s'évanouiront de votre vie. En vérité on peut dire qu'au  
moment où l'erreur surgit dans votre conscience, les cinq premières  
secondes sont capitales, puisque d'elles va dépendre votre comportement  
mental.

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 13:19

Une fourmi n'abandonne jamais la partie. Lorsqu'une fourmi est en  
route vers une destination, si vous mettez un obstacle en travers de  
son chemin, elle essaiera de passer par dessus ou de le contourner.  
Si vous enlevez l'obstacle, elle continuera son chemin. Et si vous  
mettez un autre obstacle en travers de sa route, la fourmi essaiera  
de trouver un autre moyen, par-dessus, par en-dessous ou autour.  
Combien de temps une fourmi continuera-t-elle à essayer ? Jusqu'à ce  
qu'elle meure. Une fourmi n'abandonne jamais.
Quelle leçon !

 

 


(J.Rohn)

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 10:50

 

Apres un engouement  magique pour  mon blog , où je passais plusieurs fois par jour , pour  y poster un nouveau message m'enquerir de vos commentaires et des nouveaux articles  chez mes nombreuses amies , je  suis en pleine  "faignantise aigue"  due peut etre a ma dispersion un peu partout ( comme toujours )  a la chaleur   torride  qui regne en ce moment alors que  je suis en plein mois sacré , et  a preparer ma rentré (un peu speciale pour moi   cette année) .

 Entre tout cela , et moi meme , je suis rarement là où je devrai etre .

Je vous demande de comprendre et de m'en escuser , un "moment down"  comme il en existe tellement sur la blogo et avec  beauccoup de bloggeurs .

 Je  sais que la magie , ma magie va revenir d'ici peu , je me connais , je reviendrai faire un peu d'ordre et  vous retrouver , milles escuses et encore plus de bisous , en souhaitant une bonne fin de vacances a celles et ceux qui ne sont pas encore rentrés chez eux , et un bon ramadan  pour  les soeurs qui le pratiquent  .

 

Sissi. 

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 15:07

heartfelt op

 

 

Connaissez-vous la notion de "l'enfant interieure"  si celebre a "Bradshaw", l'enfant interieure c'est celui que chacun  de nous porte en lui , c'est  ce petit "nous meme"  qui, s'il a été malmené a l'enfance , va garder les blessures intactes et  ces blessures vont etre reactivées a chaque  fois que l'on sera conforté a une situation simillaire a celle de l'enfance qui n'a pas été reglée : un exemple :

 Chacun de nous  peut se souvenir ou se souvient encore , de grosses coleres  lors d'une situation qui n'en demandait pas autant de reaction de notre part , ou d'une grosse crise de larmes  quand l'evenmeent en lui meme n'en demandait pas autant  de peine de notre part .

  Eh bien toutes ses reaction ecxessives de notre part , ce n'est pas vraiment nous "l'adulte" qui reagissons face a ses evenements , mais notre  nous " enfant "  .

 Et tant que notre enfant n'a pas guerri ses blessures , nous réagiront  toujours d'une façon trop excessive aux evenements   qui ne manqueront pas  de nous rencontrer , tant qu'on a pas reglé quelques situations innachevées.

 

 

Alors que faire ?

 

Vous l'aurez compris , essayer d'apprivoiser , de reconforter  notre  " enfant interieure" , en commençant a l'aimer vraiment .

Oui bien sure que vous pouvez le guerir , vous pouvez le faire grandir  en lui prennant la main et en le  rassurant .et surtout  a vous rassurer vous meme  et en vous disant que si une situation 

j'adore cette notion , elle m'a fait comprendre enormemnt de choses   , surtout qu'on a tous un enfant interieur en chacun de nous malmené quelques part .

 

Si vous avez des questions au sujet de cette note , je suis la  toujours presente pour vous aider .

 

Bonne journnée de reflexion sur soi meme .

 

Sissi.

 

 

 

 

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 11:01

Etre dependant affectif , c'est avant tout avoir peur de l'inconnu;

se liberer de la dependance affective  c'est se liberer  de cette peur  et avoir l'audace  de vivre .

Celui ou celle qui est dependant affectif prefere souffrir  dans un monde qui lui est connu  et repetitif , plutot que d'affronter  la vraie vie  seul ,ou  avec une nouvelle rencontre .

Et vous ? etes vous dependant affectif ?

 

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 21:15

*Je veux acquerir , un calme continuel, une assurance imperturbable , et une confiance justifiée en moi meme .

 

*Je veux dominer l'anxieté , la crainte , la nervosité et les autres emotions paralysantes

 

*Je veux concerver une parfaite lucidité d'esprit en toute circonstances, demeurer maitre de moi meme quoiqu'il survienne et me sentir parfaitement a l'aise en presence de qui que ce soit .

 

*Je veux rendre ma memoire exacte et rapide mon assimilation vive et correcte, ma volonté indefectible .

 

*Je veux cultiver mes aptitudes au supreme degres et acquerir dans leur domaines une competance et une grande habilité .

 

*Je veux faire ce qu'il convient que je fasse au moment prevu pour cela , malgres toutes les sollicitations et les incidents succeptibles de m'en ecarter

 

*Je veux controler mes impulsions physiques et emotionnelles et refuser de donner suite a celles qui sont contraires a mon equilibre vital , a mon but et a mes principes .

 

*je veux examiner judicieusement avant de les admettre toutes les idées  qui me viennent spontannement , qui me  sont communiquées ou dont je prend connaissance en lisant .

 

*Je veux manifester la ténacite sereine , l'énergie courtoise , l'assurance tranquille qui dominent  les individus  et les circonstances .

 

 

 

Apres avoir  lu d'un bout a lautre ce tableau etabli , vous devrez conciderer chaque phrase pour en immaginer la signification  et vous  la representer mentalement , et vous representer  VOUS MEME  mentalement  dans cette situation .

 

Bon exercice . sissi

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 22:15

"C’est ce que nous pensons déjà connaître qui nous empêche souvent d’apprendre.  »

 


Claude Bernard

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 09:26

"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi ceux qui voulaient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. »

 

Confucius

 

Repost 0
Published by sissi - dans SAGESSES
commenter cet article

C'est Moi Sissy

  • : Le monde de sissi
  • Le monde de sissi
  • : apres mes enfants, le net , le crochet est l'une de mes principales passions avec la lecture et tout ce qui pourrait nous aider a mieu vivre. Allez venez prendre une delicieuse tasse de thé a la menthe dans mon salon , papotons , patageons et echangeons!
  • Contact

mes visiteurs.


creation de site

Texte Libre